nl | fr | en
Facebook Linkedin Pintrest Instagram

Limeparts et Drooghmans fusionnent et unissent leurs forces

Limeparts et Drooghmans regroupent leur expertise dans le domaine des revêtements de façade ventilés. À partir du 25 juin, les deux entreprises feront cause commune dans leur croissance, leur offre et leur chiffre d’affaires. Le site de Limeparts à Genk constituera la base arrière commerciale et administrative de l'entité. Limeparts-Drooghmans, la nouvelle entreprise fusionnée, optimisera à court terme la production sur ses deux sites.

Avec Koen Vandersmissen (CEO Limeparts) et Sven Drooghmans (CEO Drooghmans) comme fers de lance opérationnels et Vaessen Industries comme actionnaire principal, Limeparts-Drooghmans possède tous les atouts pour offrir une solution totale de revêtement de façade haut de gamme. « Les deux sociétés sont spécialisées dans les matériaux de façade de qualité, explique Koen Vandersmissen. Limeparts est active dans le domaine des revêtements de façade métalliques, alors que Drooghmans se concentre sur les matériaux non ferreux comme le verre, les panneaux à âme pleine ou les panneaux céramiques. En offrant ensemble une solution totale pour les façades combinées, nous allons pouvoir répondre à la demande croissante du marché. Aujourd'hui, les entrepreneurs doivent rechercher plusieurs partenaires pour obtenir un système de façade ventilé composé de métal et de céramique ou d'autres matériaux. Limeparts-Drooghmans leur épargnera ce souci en leur offrant un seul interlocuteur ».

La fonction de CEO dédoublée

La gestion opérationnelle de Limeparts-Drooghmans sera assurée par Koen Vandersmissen et Sven Drooghmans. Motivés par leur passion et les synergies rendues possibles dans ces domaines, ils assureront en duo la fonction d'administrateur délégué. Koen Vandersmissen se concentrera en particulier sur le développement des activités de fourniture, tandis que Sven Drooghmans se focalisera sur l'évolution des produits de construction. Depuis de nombreuses années déjà, les deux gérants sont actifs dans le secteur et ont trouvé en Vaessen Industries une holding bien capitalisée qui leur servira de partenaire dans cette fusion.

One-stop-shop

« Nous misons résolument sur la croissance et les économies d'échelle », assure Sven Drooghmans. « Les deux entreprises sont saines et souhaitent aller plus loin que ce que leur offre individuelle leur permet actuellement ». Ensemble, elles vont devenir un « one-stop-shop » pour les maîtres de l’ouvrage, promoteurs et autres clients. Une fusion est évidemment aussi synonyme d'opportunités. Nos représentants commerciaux pourront désormais proposer un large éventail de produits, mais le personnel technique et la direction de projets collaboreront désormais étroitement. Cela implique à brève échéance de redistribuer les connaissances et de centraliser les activités au sein de Limeparts-Drooghmans. Pour rationaliser les processus de production, nous procéderons également à une optimisation de la destination des processus et activités dans les deux directions.

Augmentation du chiffre d'affaires de 20 %

La nouvelle entreprise fusionnée Limeparts-Drooghmans compte 150 collaborateurs permanents et réalise un chiffre d’affaires moyen de quelque 20 millions d'euros. « La conjoncture du marché est favorable, analyse Koen Vandersmissen. Notre ambition est de porter à l'horizon 2020 notre chiffre d'affaires à 25 millions d'euros, soit une augmentation de 20 %. Cela représente une croissance de nos activités façades de 50 % ». Il est fort probable que l'entreprise doive embaucher pour cela une vingtaine de nouveaux salariés. « Cette fusion va nous permettre de nous positionner de façon plus efficace », souligne Sven Drooghmans.

Moteur d'innovation

La fusion offrira en outre à Limeparts-Drooghmans un levier pour un certain nombre d'investissements innovants actuellement en cours. « C'est ainsi que nous planchons actuellement sur une solution unique permettant de réduire les ponts thermiques », fait observer Koen Vandersmissen. « Lorsque vous fixez une façade sur un bâtiment, vous le faites sur la paroi arrière en passant par la couche d'isolation. Un pont thermique se crée à cet endroit. Nous avons mis au point une thermofraise en polymère modifié que nous enfonçons par forage dans l'isolation et sur laquelle nous fixons la façade. Cela permet de faire passer les déperditions thermiques à moins de 6 % de la valeur d’isolation. Ce système breveté sera lancé à partir d'août. Nous jouons également un important rôle de conseil dans le domaine de la sécurité incendie des bâtiments. Finalement, dans le cadre de l'entreprise durable et dans le prolongement des autres certifications (de qualité) que nous avons obtenues, nous allons déployer un système de gestion environnementale conforme à ISO 14001 ».

Limeparts et Drooghmans fusionnent et unissent leurs forces - 1